top of page
Rechercher

Dernière mise à jour : 23 janv. 2022




En éducation canine il est nécessaire d’avancer étape par étape pour donner une base solide à votre apprentissage. Outre le fait de devoir décomposer chaque apprentissage pour obtenir le comportement souhaité, il existe une règle de travail primordiale : la règle des 3D. La règle des 3D consiste à augmenter les difficultés petit à petit selon trois critères : la Distance, la Durée et la Distraction.


L’objectif est de mettre un curseur en bas de chacun de ses critères. Ils doivent être travaillés chacun indépendamment les uns des autres, sans toucher à la difficulté de l’autre. Il en va de soi, pour certains apprentissages et dans certaines situations, il y aura des curseurs qui se déplaceront ensemble. Dans l’idéal, chaque critère est travaillé séparément. Le critère de la distraction devrait être le dernier à être travailler car il est le plus compliqué en termes d’apprentissage et de motivations pour le chien. Ensuite, ils devront être travaillés par combinaison. Enfin, on finira par un travail qui fera augmenter la difficulté avec tous les critères réunis.




 

La Durée


La durée peut représenter la rapidité d’exécution d’un tour ou le temps pendant lequel le chien peut tenir une position donnée et apprise précédemment.

Prenons l’exemple du « Assis »

Vous avez appris le comportement « assis » à votre chien en étant positionnée juste à cotre de celui-ci. Vous voulez continuer à travailler en augmentant la difficulté afin que votre chien reste en position jusqu’à votre ordre libérateur (ordre qui le libèrera de sa position assise).

Le principe est de lui demander la position et d’attendre 2 sec avant de le récompenser et de le libérer sans distance et sans distraction. Puis, on attendra 10 sec, puis 20 sec, 30 sec etc.

Il faudra toujours avoir en tête que si votre chien éprouve des difficultés à tenir, rien ne sert de passer à la difficulté supérieure. Tout vient à point à qui sait attendre.


Conseil : Restez fun et plein de surprises avec votre chien. Plus l’apprentissage sera ludique plus vous aurez un chien motivé de travailler avec vous.

Amusez-vous à varier les durées : 10 sec, puis 6 sec, puis 12 sec et enfin 4 sec.



 

La Distance


La distance correspond à la distance entre vous et votre chien. Dans un premier temps, pour travailler la distance ne travaillez pas avec de la distraction.

Conseil : Dans ce critère votre positionnement est important: le moindre changement peut perdre votre chien dans sa compréhension de l’exercice. Si pour l’ordre appris vous étiez en face de lui, restez sur ce positionnement jusqu’à réussite de l’exercice avant de vous mettre sur sa gauche ou sa droite, derrière lui, dos à lui etc


Mettez votre chien en position assise. Décomposez votre entrainement : Faites un tout petit pas en arrière puis revenez récompensez votre chien et libérez-le. Refaites l’exercice en faisant un vrai pas en arrière, récompensez votre chien et libérez-le, puis recommencez la procédure avec deux pas en arrière, trois pas et ainsi de suite. Vous comprendrez facilement qu’en prenant de plus en plus de distance avec votre chien, la durée augmente elle aussi de plus en plus.

Il faudra toujours avoir en tête que si votre chien éprouve des difficultés à tenir, rien ne sert de passer à la difficulté supérieure. Tout vient à point à qui sait attendre.



 

La Distraction


La distraction concerne tout ce qui pourrait divertir et être plus intéressant que de travailler avec vous. En augmentant le niveau de distraction progressivement, vous ne mettrez pas en échec votre chien et cela vous permettra de forger de solides bases dans votre apprentissage.

Travailler avec distraction vous permettra d’entrainer votre chien à avoir une meilleure attention/écoute dans la vie de tous les jours. Vous aurez des acquis solides dans votre quotidien.

Conseil : Débuter votre entrainement dans votre salon, en ayant rangé les jouets de votre chien, pour qu’il n’y ait aucune distraction qui puisse vous nuire dans cette pièce.

Une fois l’exercice réussi dans votre salon sans distraction, augmentez les difficultés et faites-le dans votre jardin, puis dans le rue, près d’un autre chien, près de plusieurs chiens, par temps pluvieux etc. Si vous travaillez en extérieur, ne mettez pas en inconfort/stress votre chien. Si vous avez un chien stressé, il ne sera pas disponible pour être à votre écoute et il ne sera pas en mesure d’apprendre à ce moment-là.



bottom of page