top of page
Rechercher

Dernière mise à jour : 23 janv. 2022


La communication canine possède un éventail assez de large de comportements volontaires ou involontaires qui permettent au chien d’envoyer des messages à un individu. Encore faut-il que cet individu sache les lire et les interpréter.

Vous trouverez dans ce document un récapitulatif vous permettant d’avoir une vision générale de la communication canine en mettant un point d’honneur sur les signaux dits d’apaisement qui sont avant tout des signaux de communication. Gardez en mémoire que le langage canin s’exprime et s’ajuste en fonction des individus ou des situations rencontrées.



Les messages codés de nos canidés



Les messages peuvent être transmis par des signaux de communication :

  • Sonores : grognement, aboiement, halètement, jappements, gémissement, cris qui auront une fonction : alerte/avertissement/menace, ennui, détresse, jeu, faim, frustration…

  • Tactiles : frottement, léchage

  • Olfactifs : les chiens peuvent communiquer chimiquement grâce à leurs odeurs simples et grâce à leurs phéromones. L’olfaction tient une grande place dans la communication.

  • Visuels avec la gestuelle et la posture de votre chien. Votre chien utilise son corps, sa tête, ses oreilles, sa queue et des mimiques/expressions pour communiquer. C’est dans cette catégorie qu’interviennent nos signaux d’apaisement.


A quoi servent les signaux d'apaisement ?


Ils ont pour but :

  • Eviter le conflit

  • Exprimer un inconfort

  • S'apaiser ou apaiser l'autre


Les signaux d’apaisement permettent au chien de se faire comprendre et de comprendre les autres chiens. C’est en quelque sorte un langage universel. Ils les utilisent également face à un individu d’une autre espèce comme l’homme ou encore dans certaines situations qui engendreraient un stress. Vous comprendrez alors l’importance de bien les connaitre afin de comprendre votre chien qui vous parle (à sa manière !) et de les respecter.



Cette communication évolue et se perfectionne dans la vie de votre chien en fonction des chiens qu’il rencontrera dans sa vie.


Soyez un bon lecteur !


Ces signaux vont être contextuels.

Par exemple, un chien qui a des puces et qui se met à se gratter ne veut pas forcément dire qu’il envoie un signal d’apaisement à ce moment-là. Autre exemple, mon chien qui met sa truffe au sol et renifle quelque chose ne veut pas forcément dire signal d’apaisement dû à un stress. Peut-être à –t-il simplement senti une véritable odeur qui l’intéresse ?

Il est indispensable de bien analyser la situation, le contexte, afin d’interpréter ces signaux mais aussi de regarder la posture générale de votre chien : les oreilles et la queue sont également de bons indicateurs.

La fréquence/répétition d'un signal vous donne des indication. Un chien qui se lèche les babines très souvent quand on essaye de lui mettre le harnais, nécessite d'analyser la cause de cet inconfort : le harnais, notre attitude, le lieu, l’association à la balade elle-même etc. Ce contexte qui se répète et ces signaux qui deviennent récurrents vous donne des indications.

Souvent le signal d’apaisement n’est pas isolé : votre chien peut multiplier les signaux et en changer rapidement.



Les signaux d’apaisement traduisent l’état émotionnel de votre chien. Vous devez les respecter vous, ainsi que les autres chiens.


Ils ont pour but d’apaiser ou de s’apaiser dans un moment stressant ou excitant. Ils expriment des intentions pacifiques et/ou amicales, mais également pour mettre fin à une interaction.


Mais, percevoir les signaux demande de l’entrainement, de l’observation et de la patience.





Attention


Si vous ne les respectez pas vous ou un autre chien, alors que votre chien est en situation d'inconfort, celui-ci peut finir par se dire qu’ils ne servent pas à éloigner la menace et le stress qui incombe à cette situation. Il peut choisir petit à petit d’autres solutions qui peuvent être de plus en plus virulentes. (Cf. Echelle de l’agression).

A NE PAS OUBLIER

  • Le chien qui sera en situation conflictuelle aura 3 possibilités d’action : c’est ce qu’on appelle « la règle des 3F» Fige - Fuite - Fight

Nous reviendrons dessus dans un autre article.

  • N’oubliez pas que nos chiens sont également des éponges à émotions qui saisissent tout ce qui se passe de votre côté. Si vous êtes vous-même stressé dans une situation, votre chien le ressent et pourra émettre des signaux voir des comportements en fonction de son ressenti.




bottom of page